La CRS et la Berne fédérale

Un dialogue fondé sur la confiance

Fidèle à ses Principes fondamenteux, la CRS mène un dialogue de confiance avec les autorités et les élu/e/s au niveau local, cantonal et fédéral.

Index

Match de football: les gagnants étaient le sport et l'humanité

Le 22 septembre dernier, le nouvellement créé FC Red Cross a joué contre le FC Nationalrat, l'équipe officielle du Conseil national et du Conseil des Etats depuis 1969. Le match s'est terminé par une belle ​​​victoire du FC Nationalrat.
Mais les grands gagnants de la soirée ont été le fair-play et la bonne humeur des deux équipes. Le président de la CRS Thomas Heiniger, le Directeur du Siège CRS Markus Mader, le membre du Conseil Croix-Rouge Marc Geissbühler et un cadre de haut rang de la DDC ont joué pour le FC Red Cross.​

La vidéo ci-dessus est un bon résumé de cette belle soirée sportive. Merci et félicitations à toutes les participantes et participants !

Session d'été: rencontre de l'intergroupe parlementaire

Le 22 juin 2020, l'intergroupe parlementaire Croix-Rouge s'est réunit virtuellement pour évoquer, avec les expertes et experts CRS, les efforts contre la pandémie du coronavirus, l'application de traçage Covid et les défis de la coopération au développement dans le cadre de la stratégie 2021-2024. Lors de cette rencontre, les spécialistes de la CRS suivants sont intervenus:

  • Dr. Thomas Heiniger, président de la Croix-Rouge suisse et de Spitex-Aide à domicile Suisse, ancien président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé et ancien Conseiller d’Etat.
  • Markus Mader, directeur de la Croix-Rouge suisse, membre de la Commission consultative de la coopération internationale du Conseil fédéral et membre du conseil de fondation de la Chaîne du Bonheur.
  • Dr. Christine Kopp, vice-directrice de la Croix-Rouge suisse, cheffe du département Santé et intégration CRS et ancienne responsable santé pour la Confédération et l’hôpital de l’Ile.
  • Dr. Thomas Gurtner chef du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse et ancien cadre de la Fédération internationale des Société de la Croix-Rouge, du CICR et de l’ONU

Don du sang: sauver des vies

Plus de 250 fans du club de football Young Boys ont été réunis par Transfusion sanguine CRS le 6 juin 2020 au stade du Wankdorf, afin de donner leur sang pour des personnes en détresse. Le club de Young Boys a lancé cette action en partenariat avec le centre interregional de transfusion sanguine CRS, afin de contribuer aux réserves en sang de la région. La co-présidente de l'intergroupe parlementaire Croix-Rouge, Flavia Wasserfallen, était aussi présente. Un grand merci! 

Philipp Matthias Bregy est nouveau président central de REDOG

REDOG-chiens de recherche et de sauvetage, une organisation de la CRS, se réjouit que Philipp Matthias Bregy contribue à façonner son avenir avec succès. Le Conseiller national valaisan est bien introduit dans la politique, tant au niveau national que local. «Mon désir de m'impliquer dans une organisation humanitaire et le moment de la demande de REDOG correspondaient parfaitement», a déclaré Philipp Matthias Bregy. L'assemblée des délégués du 28 avril 2020 a également élu Markus Willi et Benjamin Tissot-Daguette, tous deux jusque-là membres du comité central de REDOG, en tant que vice-présidents. Les nouveaux membres du comité central sont Mike Wüthrich en tant que directeur adjoint de la section Recherche de personnes disparues et Monika Giarrusso en tant que présidente de la conférence des président-e-s des groupes régionaux. En savoir plus

Rencontre de la nouvelle co-présidence de l'intergroupe

Porter la tradition humanitaire suisse au parlement: le président de la CRS, Thomas Heiniger et le directeur du Siège, Markus Mader ont rencontré la nouvelle co-présidence de l'intergroupe parlementaire Croix-Rouge: la Conseillère aux Etats Johanna Gapany, la Conseillère nationale Flavia Wasserfallen et le Conseiller aux Etats Stefan Engler. Il manque sur la photo la Conseillère aux Etats Marina Carobbio Guscetti.

2 x Noël: grande solidarité avec les personnes touchées par la pauvreté

A l’occasion de l’édition 2019/2020 de «2 x Noël», la population suisse a fait don d’un total de 61 170 paquets, répartis en 59 400 colis cadeaux et 1770 colis en ligne. L’opération confirme ainsi son excellent résultat (60 000 paquets) de l’année dernière.
Le centre logistique de la CRS, à Berne, avait des allures de véritable fourmilière. De nombreux bénévoles étaient en effet sur place pour aider au déballage des colis remplis de produits du quotidien envoyés par les donateurs à l’occasion de la 23e édition de l’action «2 x Noël». Dorothee Minder, responsable CRS de l’opération, se réjouit du contenu des paquets, qui couvre chaque année un peu mieux les besoins effectifs en denrées non périssables et en articles d’hygiène: «Nous constatons que les donateurs savent de plus en plus de quelles marchandises nous avons réellement besoin. En conséquence, notre aide est toujours plus efficiente.» Une action organisée par la SRG SSR, Coop, la Poste suisse et la CRS.

  • Galerie de photos (élus du Parlement et du Conseil fédéral à l'action 2x Noël)

Visite de la Conseillère fédérale Karin Keller Sutter

La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP), la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, s'est informée lors sa visite à la CRS sur les modalités de l’aide aux personnes en détresse. A cette occasion, certains bénéficiaires lui ont relaté leur parcours personnel. «La capacité de ces personnes en détresse à prendre leur destinée en main, ainsi que la manière dont la CRS s’engage pour eux, m’impressionne», a déclaré la conseillère fédérale. Les personnes contraintes à l’exil sont extrêmement vulnérables. Elles cherchent dans leur pays d’accueil protection et sécurité. Il ressort d’études que 40 à 50% de l’ensemble des requérants d’asile et réfugiés en provenance de zones en guerre ou en crise souffrent de diverses séquelles traumatiques. Depuis plus de 24 ans, la CRS gère en leur faveur un Service ambulatoire pour victimes de la torture et de la guerre. Etats de stress post-traumatique (ESPT), dépressions, douleurs physiques, troubles anxieux et paniques, difficultés de concentration et de mémorisation, perturbations du sommeil et isolement social sont autant de symptômes fréquents chez le public cible.